Stephen King : Ecriture : Mémoires d’un métier [CHRONIQUE]

 

Stephen King _Ecriture_Mémoires d'un métierQuatrième de couverture :

Quand Stephen King se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l’un et l’autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l’écriture et la vie. Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu’est l’inspiration. Une fois encore Stephen King montre qu’il est bien plus qu’un maître du thriller : un immense écrivain. La vie n’est pas faite pour soutenir l’art. C’est tout le contraire.

Introduction :

Le jour où j’ai acheté ce livre, je me suis dit « Tiens, je vais peux être découvrir des trucs et astuces sur l’écriture », vu que j’aime bien les livres de cet auteur comme « La fille qui aimait Tom Gordon », « Carrie » ou même « Running man » et je m’attendais à… je ne sais pas… quelque chose… un truc en fait… mais je ne sais pas.

Le livre

Lorsque j’ai commencé la lecture, je me suis rendu compte de ce que je cherchais et de ce que ce livre n’allait pas m’apporter. En gros, je cherchais au fond de moi un manuel d’écriture. Mais il n’en est rien, et ce n’est pas plus mal.
Le livre est partagé en trois parties, la vie de Stephen King, l’écriture et le postscriptum, mais en gros tout est confondu. Stephen King nous raconte sa vie, comment il a vécu, ses premières nouvelles, son alcoolisme, son penchant pour la cocaïne, et … son accident. Page après page on rentre dans la peau de Stephen King avec quelques anecdotes et comment il est arrivé à trouver sa place en tant qu’écrivain. Il vous glisse quelques conseils sur l’écriture avec des exemples, mais c’est surtout une explication de sa méthode de travail et j’insiste bien sur « sa méthode de travail » par exemple, éviter les adverbes, supprimer la voix passive et passer à la voix active, etc… je ne vais pas tous vous les dévoiler et plutôt vous conseiller de le lire.

Conclusion

En gros, c’est un très bon livre, du moment que vous ne cherchez pas un manuel d’écriture. Personnellement, j’ai bien aimé, car ce livre s’adresse à tout le monde, pas forcément qu’aux écrivains et je dirai même qu’il n’a pas écrit pour eux, mais plutôt pour son public et pour les lecteurs qui cherche à savoir « mais qui est ce King ? »

Note : 17/20 et je suis même tenté de mettre 18 mais les descriptions sont à des fois trop longues.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.