Vous êtes un parapluie qui parle [Exercice d’écriture]

 

Dans ce billet je vous propose un nouvel exercice cette fois tiré sur site www.ecrire-un-roman.com

Cet exercice est proposé par Anthony – Lien vers l’exercice : http://www.ecrire-un-roman.com/forum-ecriture/viewtopic.php?f=16&t=4347&p=31844#p31844

Sujet :

Raconter une histoire a la première personne singulier : vous êtes un parapluie qui parle.l objet a une conscience .3 2 1…. C est parti.

Ci-dessous ma seconde version. La première est disponible sur dans le lien et n’était pas assez détaillé.

 

De nouveau dans un seau ! A chaque sortie c’est pareil. Je me démène pour protéger mon porteur de la pluie et je fini toujours dans un seau, sur le balcon ou même dans des recoins sombre ou l’odeur rebuterai n’importe quel personne. Quelle vie de chien, je n’ai jamais eu le moindre remerciement.

Mais qui vient se coller contre moi, haha ! Je déteste cette sensation de …

Whaoo ! C’est qui ce petit bout qui vient à côté de moi. Je suis amoureuuuhh… Je n’ai jamais vue une bombe pareil même la sacoche près de la boulangerie qui me faisait de la lanière n’était pas aussi canon.

Bonsoir, on m’appelle « el parapluie del heros ». Je me déplie plus vite que mon ombre. Et toi, tu es aussi belle qu’une ombrella aux couleurs du printemps, es-tu là pour illuminer ma vie ?

Je vois, tu es timide. Ne t’en fait pas, je suis peut-être de couleur sombre mais les flammes de mon amour te réchaufferons comme les doux rayons du soleil qui caresse les fibres de ton étoffe. Veux-tu visiter paris avec moi ? Tu sais la ville de l’amour. Là où les plus beaux couples se balladent branches entre branches déambulant à la recherche d’un café ou nous serions déposés dans un coin l’un contre l’autre.
Mamamia! Ça marche ! Je sens son tissu. C’est de la soie, en plus d’être magnifique elle est bourgeoise. Elle continue à me caresser lentement. Je suis au 7eme ciel. C’est la première fois que ma technique de drague fonctionne. Si elle continue, je sens… Je sens que je vais me déplier !

Oh non, c’est quoi cette main qui me saisit par le manche. Steuplait, encore 5 minutes avec elle, aller mon poto, ne fait pas ta…

Mais euh, j’allais conclure ! Je n’ai même pas son 06 ! Relâche-moi ! Ne part pas déjà ! Tu ne veux pas m’oublier comme la dernière fois chez le dentiste ?

Ombrella mon amour je reviendrai !

——————

Vous pouvez réagir sur ce texte en commentaire ou sur le lien suivant http://www.ecrire-un-roman.com/forum-ecriture/viewtopic.php?f=16&t=4347&p=31844#p31844

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.